Sacoche de selle : Ortlieb Saddle Bag Two 4,1 L

Comme l’année prochaine promet d’être très intense pour mon activité cycliste, je commence déjà à compléter lentement l’équipement, qui, je l’espère, me permettra de réaliser mes projets. Je commence mes achats avec la sacoche Ortlieb Saddle Bag Two d’une capacité de 4,1 litres, qui sera mon principal espace de rangement pendant mes voyages.

Quelques mots sur…

Quelques mots sur...

Si rien ne m’en empêche, l’année prochaine sera marquée par des ultramarathons et des excursions à vélo d’une journée entière. Je sais déjà par où je voudrais commencer, mais comme il reste encore du temps avant la date du premier événement, je n’en parlerai pas encore. Je ne veux pas faire d’embouteillage. Une chose est sûre : il ne s’agira pas de visites touristiques. Je parie sur des dizaines d’heures passées en selle, à me déplacer aussi bien sur l’asphalte que sur les routes de gravier et de forêt.

Cependant, pour pouvoir parcourir les prochains kilomètres en toute sécurité et dans un confort relatif, je dois emporter le minimum nécessaire. C’est pourquoi j’ai décidé d’acheter la sacoche Ortlieb Saddle Bag Two 4.1.

Conception et fonctionnalité

Conception et fonctionnalité

Toute personne qui a déjà été en contact avec le cyclotourisme ou le cyclotourisme ne doit pas être initiée à la marque Ortlieb. Il s’agit de produits haut de gamme, qui ont acquis leur réputation principalement pour leur fonctionnalité et leur très haute qualité de fabrication.

La sacoche Ortlieb Saddle Bag Two est une sacoche de taille moyenne d’une capacité de 4,1 litres. Il est fabriqué en nylon recouvert de polyuréthane, ce qui en fait un produit extrêmement durable et résistant à l’eau. La classe de protection IP64 garantit que même en cas de forte pluie, le contenu du sac reste sec. C’est extrêmement important, d’autant plus si l’on tient compte du lieu où il est installé.

La condition pour maintenir l’étanchéité est que le sac soit correctement fermé. Ortlieb a utilisé dans son produit une fermeture à rouleau extrêmement simple, mais efficace et sans défaillance. Après avoir plié le sac, il suffit de remonter la manche et de la fixer avec deux fermoirs sur les côtés. C’est une solution rapide et pratique.

L’intérieur du sac consiste en une chambre spacieuse, dont les parois sont en outre renforcées par un cadre en plastique. Grâce à cela, le sac ne se déforme pas, même après avoir emballé des objets aux formes irrégulières et pointues. L’espace réservé aux bagages est exempt de tout élément saillant, ce qui protège en outre le colis d’éventuels dommages.

Le système d’assemblage mérite également une attention particulière. Le sac peut être fixé à la plupart des selles disponibles sur le marché, des produits standard avec barres aux confortables canapés à ressorts. Dans le cas de la plupart des selles de route ou de VTT, la sacoche est fixée de manière rigide aux tiges de la selle au moyen d’un adaptateur encliquetable inclus dans le set. Grâce à cela, la sacoche ne bascule pas sur les côtés pendant la conduite, et à l’arrêt, nous pouvons la démonter rapidement. De plus, la sacoche deux est fixée à la tige de selle par une fermeture velcro, ce qui a un effet positif supplémentaire sur sa stabilisation.

Dans le cas des vélos avec selle à ressort, le montage se fait à l’aide d’un jeu de sangles disponible en option, qui sont montées sous la selle. Le montage et le démontage se font au moyen de boucles à pression. Ici aussi, un velcro fixé à la tige de selle sert à stabiliser le sac pendant la conduite.

Afin d’augmenter la visibilité sur la route, des inserts réfléchissants sont placés sur le sac, et sur la partie arrière il y a plusieurs boucles auxquelles on peut attacher un feu de vélo. Une solution très pratique.

Comme je l’ai déjà mentionné, la sacoche Ortlieb Saddle Bag Two a une capacité de 4,1 litres et des dimensions de 14 cm (H) x 21 cm (L) x 28 cm (P). Le sac pèse 260 g et a une capacité de charge totale de 2 kg. La sacoche Ortlieb est disponible en deux variantes de capacité 4,1 et 01,6 litres ainsi qu’en trois variantes de couleur. Le prix à payer pour cela varie entre 160 et 180 PLN.

Pourquoi Ortlieb Saddle Bag Two ?

Pourquoi Ortlieb Saddle Bag Two ?

Lorsque j’ai envisagé de me lancer dans les ultramarathons, sur route et sur gravier, je cherchais une solution qui me permettrait d’utiliser un ou plusieurs sacs que je monterais sur le vélo que je conduirais actuellement. Malheureusement, la géométrie du cadre de mes monorails est si différente que je n’ai pas pu trouver de solution universelle.

Au début, je pensais à coudre des sacs sur mesure. Ici, la fabrique de sacs TOTKA est venue avec l’aide que j’avais demandée. L’idée était d’avoir deux sacs séparés montés dans un cadre triangulaire (pour deux vélos différents), et un sac de selle, que je pouvais mettre selon mes besoins. Grâce à la créativité de M. Totka (que je salue chaleureusement 🙂 ), des propositions intéressantes sont apparues, mais ne voulant pas perdre de place pour les boissons, j’ai finalement abandonné l’idée d’utiliser le triangle de cadre comme espace de rangement des bagages. En outre, j’ai fait une liste du minimum absolu que j’ai l’intention d’emporter avec moi. Il s’est avéré que le sac Ortlieb de 4,1 litres devrait contenir la grande majorité de mes bagages. De plus, après avoir acheté des adaptateurs supplémentaires, je pourrai facilement le déplacer entre les vélos.

La sacoche Ortlieb Saddle Bag Two présente un autre avantage, auquel je tenais beaucoup : la liaison rigide entre la sacoche et la selle. Après avoir vissé l’adaptateur dédié, le support est suffisamment stable pour ne pas faire basculer la sacoche sur les côtés. Non seulement le balancement de la sacoche est extrêmement ennuyeux (du moins pour moi), mais il influence en outre le confort de conduite.

Bien sûr, un avantage supplémentaire de la sacoche n°2 est sa résistance à l’eau. Il est d’autant plus important lorsqu’il s’agit d’épreuves d’ultra (on ne sait jamais dans quelles conditions météorologiques on va rouler) qu’il servira nécessairement de garde-boue 🙂.

La question la plus importante se pose à la fin. La sacoche Ortlieb 2 4.1 vaut-elle son prix ? Pour l’instant, je pense que oui. Je suis satisfait de l’achat, mais je pourrai en dire plus après quelques milliers de kilomètres. Étant donné qu’Ortlieb est une marque en soi, je pense que le sac me servira pendant les prochaines années. Avec cette attitude, je garderai un œil sur elle. J’espère que je ne serai pas déçu 🙂.

Add Comment