Une brève histoire du cyclisme

L’histoire de la naissance du vélo.

La bicyclette fait partie intégrante de notre vie. Elle constitue un moyen de transport facile et bon marché pour des milliards de personnes dans le monde. Il est facile à entretenir et contribue également à la protection de l’environnement en réduisant la pollution de l’air, la pollution sonore et les embouteillages.

Grâce aux efforts des inventeurs et des ingénieurs pendant plusieurs siècles, la bicyclette est devenue le moyen de transport omniprésent que nous avons aujourd’hui. Lisez la suite pour savoir comment ce dispositif révolutionnaire est devenu partie intégrante de notre société.

La première bicyclette jamais fabriquée

La première bicyclette jamais fabriquée

Karl von Drais, un baron allemand, est largement connu comme le père de la bicyclette. En 1817, il a mis au point un engin à deux roues dirigeable. Le prototype en bois de 50 livres n’avait ni chaînes, ni freins, ni pédales. Les cyclistes propulsaient le cadre vers l’avant en le poussant du sol avec leurs pieds. L’invention de Drais, appelée Laufmaschine (machine à courir), était connue sous différents noms tels que « cheval de loisir », « machine à courir », « vélocipède » et « draisine ».

Bien qu’elle paraisse imposante aux yeux des modernes, elle a connu un succès commercial et les machines à pied de ce type n’ont été utilisées qu’en 1866.

L’évolution du vélo à travers les âges

L'évolution du vélo à travers les âges

Bien que les vélocipèdes soient toujours utilisés, l’innovation fait avancer la bicyclette. D’autres inventeurs ont été inspirés pour apporter des améliorations au prototype. Ce sont les développements les plus notables au fil des ans :

– Le Boneshaker

En 1863, le Français Pierre Michaux a eu l’idée d’ajouter des manivelles et des pédales à la roue avant du vélocipède. L’impact des roues à jante métallique et du corps en bois du vélo sur la rue pavée produisait de violentes secousses pour l’utilisateur pendant qu’il roulait. C’est ce qui a donné naissance à cette version de la machine, surnommée le « boneshaker ».

– La chasse au penny

Le Penny-farthing a été créé pour résoudre le problème de la secousse inconfortable produite par le boneshaker. Il était équipé d’une grande roue avant qui permettait au pilote de parcourir une plus grande distance avec un seul pneu, d’un cadre en acier, de roulements à billes, de rayons et de pneus en caoutchouc plein. Connue comme la première bicyclette à roues hautes, les améliorations apportées par cette bicyclette ont permis d’améliorer la vitesse et la douceur de roulement.

– Le Rover ou vélo de sécurité

John Kemp Starley a développé le Rover en 1885 et a contribué à ce que le vélo devienne vraiment populaire en tant que sport, loisir et mode de transport. Starley a combiné et mis à profit les innovations développées au fil des ans pour produire une machine vraiment fonctionnelle.

L’amélioration la plus significative qu’il a apportée a été l’ajout de la chaîne et de l’engrenage. Cela a permis de pédaler à l’aide d’une chaîne, ce qui a supprimé la nécessité d’une roue avant instable et surdimensionnée. Le résultat est un vélo qui ressemble beaucoup à ceux que vous voyez aujourd’hui.

Le rôle du cyclisme à travers les âges

Le rôle du vélo dans la société est passé de simple mode de transport. Aujourd’hui, il est également considéré à la fois comme un sport et une forme de loisir.

Le cyclisme en tant que sport

– Les débuts de l’histoire du sport

Le cyclisme a officiellement débuté en tant que sport le 31 mai 1868, avec une course de 1 200 mètres entre l’entrée et les fontaines du parc Saint-Cloud à Paris. Les États-Unis ont suivi le mouvement avec leur première course enregistrée le 24 mai 1878.

Une forme intense de course est également devenue populaire aux États-Unis. Ils organisèrent une compétition qui dura six jours avec un peloton international de coureurs comme participants. Les prix ont atteint jusqu’à 10 000 dollars.

Ce type de course est passé des équipes d’une personne à des équipes de deux personnes en 1899. Aujourd’hui, ce type de courses n’a plus lieu aux États-Unis. Cependant, elles continuent à être populaires en France, en Italie, en Belgique et en France.

– Les courses sportives modernes

L’Union Cycliste Internationale (UCI) est l’entité responsable de la gouvernance du sport cycliste. Les pays peuvent également avoir leurs propres fédérations de cyclisme. La portée de la compétition est désormais beaucoup plus large.

Des courses amateurs sont désormais organisées pour les hommes et les femmes dans le cadre de compétitions locales, régionales et nationales. Les catégories de groupes d’âge ont également été élargies, à partir de 12-13 ans.

Les hommes amateurs ne sont plus non plus séparés des professionnels dans les épreuves. Toutefois, ils sont généralement divisés en deux groupes : ceux qui ont moins de 23 ans (appelés espoirs ou candidats) et ceux qui ont 23 ans et plus.

L’Australie a également sa part de compétitions dans le domaine du cyclisme. Elle accueille la seule épreuve du World Tour UCI de l’hémisphère sud, le Tour Down Under, et a également accueilli les Championnats du monde de mountain bike et de trial UCI, les Championnats du monde sur route et les Championnats du monde de cyclisme sur piste.

Les Australiens se sont également fortement impliqués dans ce sport lors des championnats du monde UCI, des Jeux olympiques et d’autres événements cyclistes internationaux.

Le vélo comme loisir

Dès le début, le cyclisme a été considéré comme un loisir. Il a servi de moyen pour rassembler les hommes et les femmes de manière informelle à ses débuts. Certains remettent en question la moralité de cette activité, et de la tenue vestimentaire des femmes pour le cyclisme qui devient moins contraignante.

Les recherches montrent que le vélo est un moyen efficace de devenir physiquement actif. Des campagnes de remise en forme telles que la journée « Ride to Work » encouragent les gens à ajouter le vélo à leur routine.

La cause habituelle de l’inactivité physique que les gens invoquent est le manque de temps pour faire de l’exercice. C’est pourquoi l’exercice physique occasionnel pendant au moins 30 minutes par jour est encouragé. Cela signifie qu’il faut intégrer l’exercice dans les activités quotidiennes, comme se rendre à pied au train ou au bus. Le vélo comme moyen de transport est un moyen d’y parvenir.

La National Cycling Strategy a été créée en Australie et vise à doubler le nombre de personnes qui font du vélo entre 2011 et 2106. Il a été noté que le vélo était plus populaire dans le Territoire de la capitale australienne, le Territoire du Nord et l’Australie occidentale.

Commencez à faire du vélo à Newcastle.

Nous constatons toujours des améliorations dans la conception des vélos, car le cyclisme continue de s’épanouir en tant que sport et loisir. Beaucoup de gens sont d’accord quand on dit que la meilleure façon de découvrir le monde est sur deux roues.

Voulez-vous aussi ressentir la poussée d’adrénaline que le vélo peut vous procurer ? C’est facile de commencer. Il suffit d’avoir un vélo et d’apprendre à le conduire. Stead Cycles est l’un des fournisseurs de vélos les plus fiables de Newcastle. Nous vous fournirons les meilleurs vélos et accessoires pour votre prochaine aventure. Contactez-nous dès aujourd’hui ou visitez notre magasin à Beresfield !

Sources :

Add Comment